Skip to content

40,000 ans de musique: L'homme a la decouverte de la musique by Jacques Chailley

By Jacques Chailley

Show description

Read Online or Download 40,000 ans de musique: L'homme a la decouverte de la musique (Collection Les introuvables) PDF

Similar french books

Les patois lorrains

This ebook was once initially released sooner than 1923, and represents a duplicate of an immense historic paintings, protecting an analogous layout because the unique paintings. whereas a few publishers have opted to follow OCR (optical personality popularity) expertise to the method, we think this results in sub-optimal effects (frequent typographical mistakes, unusual characters and complicated formatting) and doesn't effectively safeguard the old personality of the unique artifact.

Extra info for 40,000 ans de musique: L'homme a la decouverte de la musique (Collection Les introuvables)

Sample text

Une poésie parfaite fait naître une excellente musique. L'une et l'autre étoit, à peu de chose près, en proportion du mérite au temps de nos premières chansons... Le chant des anciens avoit bien moins 42 A LA RECHERCHE D'UN PASSÉ d'étendu,e que celu,i d'aujourd'hui, où l'on s'occupe à faire beat/,co'ttp travailler la voix. » Ce jugement avait été précédé d'un autre, similaire, émanant cependant d'un érudit fort estimable, l'abbé Lebeuf, chanoine d'Auxerre, dont la Dissertation sur l'état des sciences en France depuis la mort d1t roi Robert i'ttsqu,'à celle de PhiliPpe le Bel, couronnée en I740 par l'Académie, s'exprime comme suit sur les trouvères: « On voit par de semblables chants, notés au, XIIIe siècle selon la 1néthode de l'Arétin (I), qu'ils n'étoient guère mélodie'ux, ou qu'on laissait bien des agrémens à supPléer aux chantres...

43 40 000 ANS DE MUSIQUE Il est vrai que le n1ême de Laborde croyait sincèrement que La Chanson de Roland avait été découverte par le marquis de Paulmy dans les fragments que celui-ci avait «rassemblés (et) e1nbellis de plusie~trs couPlets qUli sont a bsol'ltment dans le mênl,e esprit (pour en faire) une chanson charmante (sic) » : Soldats français, chantons Roland, De son pays il fUIt la gloire, etc. Or, voici qu'à partir de 1760 environ, on se met à ne plus mépriser les chansons du XIIIe siècle, et même à les citer avec sympathie comme ancêtres des romances que Jean-Jacques Rousseau commençait à mettre à la mode.

40 000 ANS DE MUSIQUE (on disait, à l'italienne, Vittoria), peut-être parce que sa carrière avait été en grande partie romaine. L'un des grands artisans de cette légende fut un maître de chapelle de la Sixtine, l'abbé Baini, déjà nommé: figure singulière, qui vivait à ce point en communion avec son Palestrina - dont il écrivit une hagiographie romancée - qu'il composait sa propre musique comme s'il eût été son contemporain et soupçonnait si peu qu'il pût y en avoir une autre qu'il confia un jour à Berlioz scandalisé « qu'on lui avait parlé d'un jeune homme de grand avenir nommé Mozart ».

Download PDF sample

Rated 4.75 of 5 – based on 20 votes